/* VBOUT embed code starts */ /* VBOUT embed code ends */ /* Google Optimize start */ /* Google Optimize end */

Comment créer un appel à l’action qui convertit vraiment?

 

Comment créer un appel à l’action qui convertit vraiment? Sans même que vous le sachiez, les appels à l’action ou CTA (acronyme de Call To Action) vous suivent un peu partout dans votre vie de tous les jours.

Vous en avez certainement vu plusieurs milliers depuis que vous surfez sur internet.

Ce sont des outils puissants pour guider les visiteurs, les prospects et les clients vers votre entonnoir de ventes efficace.

Ils ont pour but de pousser un visiteur à agir sur votre site Web, dans un email ou sur les réseaux sociaux.

Mais ne vous y trompez pas, pour un bon CTA, il faut bien plus qu’un simple bouton «cliquez ici» ou «achetez maintenant».

Chaque campagne marketing réussie dépend de plusieurs facteurs dont un appel à l’action réussi. Vos conversions des visiteurs en ventes et vos revenus y sont directement liés.

1. Qu’est-ce qu’un appel à l’action ?

Un appel à l’action, comme son nom l’indique, est une ligne de texte, un bouton ou une image qui invite un utilisateur à agir. (à passer à un acte d’achat par exemple)

Chaque fois que vous avez vu un bouton «télécharger maintenant» ou «s’inscrire à notre newsletter», c’est ce que nous appelons des boutons d’appel à l’action.

Ils peuvent être placés à peu près n’importe où, de vos pages web à vos articles de blog, en passant par vos publications sur les réseaux sociaux et vos emails.

2. Le rôle essentiel de l’appel à l’action dans le processus de conversion

Le rôle essentiel de l’appel à l’action dans le processus de conversion

Les call to action sont cruciaux pour convertir les visiteurs web en prospects et les prospects en clients.

En divisant le processus de conversion en trois parties, l’appel à l’action en est le premier élément.

2.1. Inciter à agir

Un support web sans CTA, permet à l’utilisateur de prendre connaissance du contenu mais ne lui indique pas la prochaine étape. Autrement dit, pas de conversion.

Un appel à l’action, comme son nom l’indique “appelle à l’action”. Il doit inciter l’utilisateur à devenir actif.

  • télécharger un document,
  • s’inscrire à une newsletter,
  • lire un article complémentaire pour augmenter le temps passé sur le site,
  • ajouter un produit à son panier d’achat,
  • demander plus d’informations,
  • soumettre un devis,

2.2. La landing page de l’offre

Une landing page est une page conçue spécifiquement pour soutenir une campagne marketing.

C’est la page de votre site sur laquelle va « atterrir » le visiteur, en cliquant sur le CTA. C’est le deuxième composant du processus de conversion.

Une bonne landing page doit informer l’utilisateur sur l’offre qu’il reçoit ainsi que ses avantages.

Elle comprend également un formulaire que l’utilisateur remplira avec ses coordonnées afin d’obtenir l’offre proposée.

C’est le premier stade de la conversion. Une fois que l’utilisateur a rempli le formulaire, vous récupérez ses coordonnées et pouvez commencer à interagir avec lui, généralement par email.

2.3. La page de remerciement

Une fois le formulaire rempli, la page de remerciement est utilisée pour remercier l’utilisateur de son action (téléchargement, inscription, achat, etc).

La page de remerciement est le troisième et dernier élément du processus de conversion. Elle est très importante car c’est la dernière impression que vous laisserez auprès de vos prospects.

Nous préconisons d’utiliser la page de remerciement, lorsque c’est possible, pour promouvoir d’autres offres, recommander des produits, obtenir des commentaires, informer et plus encore…

3. Une page, un CTA

Une règle d’or qu’on recommande chez DigiDux c’est: une page, un objectif et donc un seul CTA!

Plusieurs call to action peuvent être mis sur votre page tant qu’ils ont tous le même objectif de conversion.

Attention:

  • pour une newsletter, un seul call to action pour s’inscrire.
  • pour vendre un produit, un seul appel à l’action doit figurer sur la page.

Ne compliquez jamais les choses pour vos utilisateurs.

Face à trop d’options, les gens pourraient être dépassés et éviteront de faire un choix.

Hiérarchiser les appels à l’action

Si vous devez absolument avoir plusieurs call to action, pensez à les hiérarchiser.

Les CTA secondaires doivent moins attirer l’attention que le principal.

Par exemple:

  • privilégiez des couleurs qui attirent l’attention pour vos boutons d’appel à l’action prioritaires.
  • utilisez des couleurs monochromatiques pour les CTA secondaires.

4. Placement optimal d’un appel à l’action

Vous seriez surpris du nombre de fois et sur de nombreux site où le call to action est caché sous la ligne de flottaison.

N’oubliez pas la règle du moindre effort sur le web.

Si un prospect doit chercher pour trouver votre appel à l’action, il quitte votre page avant de procéder à la conversion.

Placez votre CTA au-dessus de la ligne de flottaison de la page ou de l’email pour attirer l’attention des utilisateurs (de manière à ce qu’il soit visible par les prospects sans faire défiler la page).

Placement optimal d’un appel à l’action

Si votre page de destination est longue, il existe d’autres possibilités que vous pouvez utiliser pour faire remarquer votre appel à l’action:

  • Inclure un call to action qui reste fixe lorsque le visiteur fait défiler la page.
  • Placer plusieurs CTA identiques sur la page.

inclure un call to action qui reste fixe lorsque le visiteur fait défiler la page

5. Utilisez une formulation claire et précise

Ne surchargez pas votre CTA avec des mots complexes et n’utilisez pas de jargon déroutant.

Si vous voulez que les gens cliquent sur vos appels à l’action, vous devez utiliser un langage pratique qui leur parle. Le visiteur qui clique sur votre CTA doit savoir exactement où cela va l’amener.

Pensez au problème que vous essayez de résoudre pour votre cible, puis communiquez lui la solution aussi simplement et efficacement que possible.

6. Créez un sentiment d’urgence

La peur de rater quelque chose (FoMO, acronyme de “fear of missing out”) est une crainte réelle que vous pouvez utiliser à votre avantage.

L’usage d’un langage qui évoque l’urgence pousse les visiteurs à « agir rapidement » pour ne pas manquer l’opportunité.

Par exemple, vous pouvez utiliser des phrases comme “aujourd’hui seulement”, “validité de 48h” (pour appuyer une réduction)…

La pensée qu’on pourrait louper une bonne affaire ou que le stock d’un produit pourrait se terminer est souvent suffisante pour inciter le visiteur à agir immédiatement.

La peur de rater une opportunité combinée à ’urgence fonctionne particulièrement bien. Elle attribue plus d’importance à l’action que l’utilisateur est sur le point de prendre (par rapport aux autres actions potentielles qu’il aurait pu entreprendre).

Cependant, n’abusez pas de ces techniques. Par exemple, si un utilisateur voit sur votre site web une offre promotionnelle censée être disponible pour quelques heures seulement et qu’il la retrouve active le lendemain, il n’aura plus confiance en vous.

7. Contextualiser vos appels à l’action

L’efficacité d’un appel à l’action ne dépend pas uniquement de sa couleur ou de sa forme. Le contexte dans lequel il est placé compte aussi.

Par exemple, une personne qui visite votre blog est moins engagée qu’une autre qui consulte votre page tarifs. Cela ne fait pas sens de proposer au lecteur d’un article informationnel de soumettre un devis.

Vous devez adapter vos Call to action:

  • aux attentes des internautes,
  • à la nature de l’article consulté,
  • et au parcours client.

8. Testez votre CTA

Avoir des call to action est déjà une première étape, mais s’assurer de leur qualité et performance est plus important.

Tester différents CTA, c’est absolument vital ! Ne pas le faire est synonyme de gaspillage.

Comment tester votre appel à l’action ?

Le test A / B consiste à changer un élément de votre CTA et à tester la nouvelle variante de par rapport à l’originale.

En modifiant le texte, la couleur, la police et l’emplacement de votre call to action, vous pouvez déterminer le bouton parfait pour maximiser vos conversions.

 

Conclusion

Un appel à l’action transforme vos visiteurs en clients! Créer un appel à l’action efficace pour c’est:

  • rester simple
  • utiliser le bon design (optimisation du visuel)
  • choisir le bon message
  • démontrer la facilité de l’action à faire
  • présenter une valeur ajoutée (si le visiteur accompli l’action souhaitée)